L'or affiche la couleur

Le rouge noble, le rose très tendance ou les tons de jaune classiques - d'où viennent les nombreuses nuances fines de l'or ? Quel rôle les alliages avec d'autres métaux jouent-ils ? Nous vous montrons comment est créée l'incroyable diversité de couleurs et nous vous révélons comment les alliages métalliques permettent à nos fondeurs d’élaborer les nuances les plus subtiles.

01

L'or pur ne fond qu'à des températures supérieures à 1000 degrés. Malgré cela, la substance de ce métal noble est trop molle à température ambiante pour assurer durablement la stabilité de la forme et de l'aspect. C'est pourquoi nos fondeurs allient l'or à d'autres métaux comme l'argent, le cuivre ou le palladium.

02

En Allemagne, le titre d'un alliage est toujours exprimé en millièmes. 750 millièmes (or 18 carats) correspondent par exemple à un alliage composé à 75 % d'or fin.

03

La composition des métaux d'alliage résiduels permet une multitude de couleurs et de nuances. Les accents de couleur de l'or rose sont obtenus par l’ajout de cuivre. L'or jaune, l'un des alliages de bijouterie les plus appréciés, résulte de la combinaison d'or fin, d'argent, de cuivre et de zinc.

04

La couleur blanche de l'or gris était autrefois obtenue en incorporant du nickel. Suite à la multiplication des cas d'allergies au nickel, ce métal a été remplacé aujourd'hui par le palladium, un métal appartenant au groupe du platine.

Découvrez les couleurs, la diversité et les inspirations créatives de l'or.

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible en ligne, Wempe utilise des cookies. En utilisant notre site Internet, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

D'accord