L'ambassadrice des bijoux

Les bagues, colliers, bracelets d'une collection peuvent-ils raconter toute une histoire ? Quelles émotions le bijou suscite-t-il chez celles qui le portent ? Et les clientes Wempe peuvent-elles exercer une influence sur le développement d'une collection ? Fatima Massalme détient les réponses à ces questions, elle est directrice de marque pour les bijoux Wempe et les bijoux BY KIM. Son expertise, sa capacité d'empathie exceptionnelle et son histoire personnelle en font une ambassadrice parfaite en matière de bijoux.

Originaire d'une petite commune de 3000 habitants, St. Michaelisdonn (Dithmarschen), Fatima Massalme passait souvent, lorsqu'elle était écolière, devant la petite bijouterie de la Johannstrasse et contemplait avec ravissement la vitrine scintillante ; elle était tout particulièrement fascinée par les magnifiques montres. Et elle se souvient encore parfaitement de ce moment magique où lors d'une excursion à Hambourg, elle resta éblouie, le nez collé sur la vitrine de la succursale Wempe sur le Jungfernstieg. Elle avait douze ans à l'époque, et ce qu'elle voyait là était comme une révélation : des boucles d'oreilles fantaisie, des montres extraordinaires, des colliers et des bagues en or, sobres ou aux formes audacieuses, rehaussées de pierres précieuses, dans un éclairage parfait, une splendeur.

Fatima Massalme se mit à collectionner des montres, autant qu’un enfant peut le faire, et quand sa mère commença à collectionner de beaux couverts précieux, elle voulut elle aussi avoir le sien, « un frison avec des grenats rouges ». « Cette passion », raconte Fatima Massalme, « a de plus en plus envahi ma vie ». Aujourd'hui, 35 ans après son excursion à Hambourg, elle est directrice de marque pour les bijoux chez Wempe.

Dans cette fonction, elle est également responsable pour la marque BY KIM. De ce fait, Fatima Massalme est ambassadrice de la marque créée en 2000 par la propriétaire de l'entreprise Kim-Eva Wempe et qui est depuis lors en constant développement.

Après son baccalauréat, Fatima Massalme quitte Dithmarschen pour emprunter une toute autre voie en entreprenant des études de chimie dans le sud de l'Allemagne. « Nous étions à l'époque des spécimens rares de mixité culturelle. Mon père était syrien, ma mère allemande. » Pendant ses études, se souvient-elle, elle a un job d'appoint chez un joaillier. C'est là que son ancienne passion pour le monde des bijoux et des montres reprend le dessus : elle dit adieu à une carrière académique et poursuit une formation dans l'entreprise.

Son père l'y encourage : « Si c'est ce que tu veux faire, alors fais le bien et avec passion. »

Suite à une offre d'emploi, elle arrive chez Wempe à Munich dans la Maximilianstrasse. Le 1er avril 1998, elle intègre l'équipe du directeur Dietmar Schülein. « Je lui dois énormément », dit Fatima Massalme, « il m'a laissé toute latitude et m'a fait confiance. Et j'ai trouvé ma niche : les montres. » Elle est aujourd'hui encore, dit-elle, une véritable encyclopédie horlogère ambulante. Lorsque Dietmar Schülein lui propose de se former dans le domaine des bijoux, c'est le démarrage en flèche de sa carrière. « Je travaillais d'arrache-pied dans des ateliers, je pouvais visiter de nombreux salons et assimiler tout ce qui touche au thème des bijoux. Six années de suite, elle est la meilleure vendeuse de Wempe au niveau mondial.

En 2010, Fatima Massalme est évidemment toute trouvée pour le poste de directrice de marque. Une femme qui aime les bijoux et vit cette passion, qui communique tous azimuts comme intermédiaire entre les designers, les acheteurs, les vendeurs, les clients et la direction, fait le lien entre tous les niveaux, et qui est capable de renforcer l'image de la marque. Ses principaux atouts pour ce faire : son optimisme qui rayonne partout où elle se trouve, sa capacité contagieuse à s'enthousiasmer ainsi que le dialogue qu'elle cherche toujours à établir. Son père lui donna pour cela la règle d'or à ne pas perdre de vue :
Écoute d'abord ce que les autres ont à dire.
Tu pourras t’exprimer ensuite.

Fatima Massalme et Birgit Suchlich, collaboratrice du département joaillerie, choisissent des bijoux pour un évènement.

Quelles sont ses fonctions en qualité de directrice de marque ?

Ce sont par exemple les divers ateliers de joaillerie qu'elle dirige. C'est là que les collaborateurs des succursales se familiarisent avec les nouvelles collections et lignes de bijoux. Cela signifie de nombreux voyages pour approfondir les contacts et présenter les nouvelles collections aux clients.

Nos clients nous apprennent beaucoup de choses. Leurs souhaits et leurs perceptions nous influencent de la vente à la conception de la collection en passant par le design. Un fermoir n’est pas correctement placé, un ajout est souhaité, nous nous en occupons aussi le cas échéant.

Et puis il y a les « Jours fixes » lors desquels les multiples expériences glanées dans tous les domaines sont intégrées, afin d’enrichir les collections ou d’en préparer de nouvelles. Fatima Massalme tourne en orbite comme un satellite autour du monde de la marque, collecte des informations ici, les transmet là, rassemble des suggestions de tous côtés et synthétise les résultats. Elle construit ainsi pierre par pierre une image de la marque. Les bijoux reçoivent ainsi encore plus de profondeur et de vie, peut-être même une âme.

Son travail est par exemple particulièrement manifeste au niveau du manuel de la marque BY KIM. « Nous y avons défini le langage de la marque. Nous voulons travailler avec les mêmes informations et avec des concepts homogènes dans toutes les succursales qui distribuent la marque BY KIM. Ce livret est un fil conducteur, une sorte de cadre à l'intérieur duquel le collaborateur peut exprimer son individualité ».

Fatima Massalme consacre même ses loisirs aux bijoux, notamment en créant elle-même des colliers. « C'est mon hobby. J'appelle toujours mes créations : mes « bijoux d'enfants », parce qu'ils sont justement aussi colorés qu'eux », raconte-t-elle. Elle les offre en cadeau aux personnes qui lui sont particulièrement chères. Elle ne vend pas ses propres créations : « Je n'accepte pas non plus de commandes ! », dit-elle en riant.

A-t-elle un bijou personnel préféré ? « Chacun des bijoux que je possède est mon favori. Mais par contre, j'ai un talisman », ajoute-t-elle. « Je prends souvent l'avion, mais sans plaisir. Dans l'avion, je tiens toujours dans la main le pendentif Cosmos de mon collier, mon amulette antistress, avec l'inscription « Tempus fugit amor manet® » (Le temps s'enfuit, l'amour demeure). Cet adage a une signification différente pour chacun. Pour moi, il est synonyme de sécurité. »

Découvrir les bijoux

amor manet® BY KIM

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible en ligne, Wempe utilise des cookies. En utilisant notre site Internet, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

D'accord